L'AIRE LIBRE

http://airelibre.l-azimut.ch
L'Aire Libre répète et présente des pièces de théâtre et organise des spectacles.

L'ASSOCIATION L'ANECDOTE

http://anecdote.l-azimut.ch
L'Association l'Anecdote est un groupement de passionnés qui œuvrent pour la promotion de la culture dans la région d'Estavayer-le-Lac.

CINÉ 16

http://cine16.l-azimut.ch
Ciné 16 présente un cinéma d’ailleurs et un cinéma d’auteurs sortant des circuits habituels de programmation.

MEGAPHONE

http://megaphone.l-azimut.ch
L’association Megaphone a pour but de donner la possibilité à de jeunes formations musicales de se produire sur une scène équipée de matériel professionnel.

LA SCÈNE JUNIORS

http://lascenejuniors.l-azimut.ch/
La Scène Juniors offre l’opportunité aux enfants d’approcher les arts de la scène et le théâtre en priorité et d’acquérir ou de renforcer la confiance en soi.

Conférence 360°

http://conference360.l-azimut.ch
Conférence 360° donne la parole à des orateurs sur des sujets larges et variés.

 

l'azimut en images
[pdf]

 

 

facebook.com/lazimut.ch

 

CINÉMA

DRAME

DEATH FOR SALE (MAROC)

 

Ciné 16 Je 27 février 2014
20h00 (Portes 19h45)

Tetouan, non loin de Ceuta, l’Espagnole, et de la Méditerranée. Si proche du Nord rêvé, et qui en est pourtant si loin. C’est dans cette ville nichée dans les premiers contreforts du Rif que trois jeunes gars, trois amis, décident de voler une bijouterie. Après What a Wonderful World, marqué par une liberté de ton et une recherche esthétique qui en a dérouté plus d’un, Faouzi Bensaïdi revient à un cinéma plus classique, empruntant des chemins à première vue plus balisés du film noir.

Malik, Allal et Soufiane, trois copains, vivent de vols à la tire dans une ville coincée entre une colline et une imposante montagne, Tétouan. Un jour, ils décident de changer leur destin. Voler la grande bijouterie de la ville. Mais bientôt les raisons du vol vont diverger et les opposer! Malik, 26 ans, sans emploi, est fou amoureux de Dounia, prostituée dans la boîte de nuit « la Passarella ». S’il accepte de participer au vol c’est sûrement pour la sauver. Allal, 30 ans, est un dur. Grand et fort, Il ne comprend pas pourquoi Malik est amoureux de Dounia. S’il veut dévaliser la bijouterie, c’est pour se lancer dans le grand trafic de drogue. Soufiane, 18 ans, est un lycéen qui sèche les cours sauf celui de sport. Il est agile, rapide, rieur, solide et bon vivant, mais un jour, sa vie bascule. S’il décide de participer c’est pour tuer le propriétaire chrétien de la bijouterie. Une ville constamment sous un ciel bas et lourd, trois losers, un rêve de grandeur, une bijouterie, une femme débarque dans la ville...

Après Mille mois et WWW, Death for Sale est un film ludique jouant et se jouant des codes et partitions du cinéma du genre, en y changeant de registre à l’intérieur même du film, essayant d’emmener le film noir vers le burlesque, la comédie romantique, la comédie musicale, la bande dessinée et les images pixellisées d’Internet. C’est une fiction qui trouve sa source dans la société marocaine. C’est un film sur les désirs impossibles qui finissent par tuer ceux qui les portent, les trafics et circulations de tous genre, des biens, des Hommes, des sentiments... et de la mort, quand il ne reste que ça à vendre ou à acheter, donc de la mort comme commerce, comme croyance, comme lâcheté et comme courage aussi. Satire sociale, Death for Sale est aussi une belle œuvre poétique, dans la lignée du réalisme poétique cher à un Solanas ou à un Chahine.


CHF 10.00

Fiduflex SA

DEATH FOR SALE (MAROC)

×

SPONSORING

×